CMPP Denise Weill : retour sur 2017

rapport_activite_2017_cmpp_dweill.jpg

L’année 2017 a été celle de la préparation du CPOM, qui après deux réunions préparatoires avec l’ARS, a été signé au mois de décembre.

Cette décision est à la fois une bonne nouvelle par la perspective qu’elle laisse à une réorganisation de notre activité dans le sens d’une meilleure articulation avec nos partenaires extérieurs, du temps pour de nouveaux projets, et un budget qui dépend dans une moindre mesure de l’activité.

Et à la fois une mauvaise nouvelle en terme budgétaire puisque, pour le moment, l’ARS ne reprend pas le déficit du CMPP, constant depuis une dizaine d’années.

Par ailleurs, le CPOM fixe essentiellement des objectifs quantitatifs sans valoriser qualitativement notre activité, comme nous l’avions souvent souhaité et exprimé dans les rapports d’activité précédents.

Après le départ de deux médecins à la fin de l’année 2016, l’année 2017 a été marquée par des remaniements au sein de l’équipe des professionnels.

Malgré ces mouvements, la file active a pu être maintenue mais le nombre d’actes n’a atteint que 96 % de l’objectif.

Ce résultat montre l’équilibre fragile de l’activité d’un CMPP qui est directement liée aux mouvements du personnel.

Malgré ces remaniements, nous avons fait le choix de maintenir nos relations avec nos partenaires extérieurs à travers différentes réunions tout au long de l’année.

L’arrivée de la nouvelle direction a été l’occasion d’entretiens professionnels avec chaque membre de l’équipe. Ces rencontres ont été riches dans leur contenu et ont participé à la continuité de la cohésion de l’équipe.

De nouvelles perspectives continuent à animer l’équipe :

  • le projet de mise en place d’un groupe de parents que la fragilité de certaines familles rend de plus en plus nécessaire ;
  • le projet d’évaluation, grâce à un projet de recherche, de l’évolution d’enfants pris en charge au sein d’un groupe thérapeutique.

Nous espérons que la finalisation du CPOM nous permettra de les réaliser.

Nous souhaitons que ce CPOM, changement profond de mode de financement soit une opportunité au service de la clinique de tous les jours, dans son approche globale et préventive, au service de nouveaux projets de formation, de recherche et une voie pour valoriser une part de notre activité qui ne l’est pas aujourd’hui.

►Consultez l’intégralité du rapport d’activité 2017 du CMPP Denise Weill.