valerie_pahin_chef_comptable.png

Succédant à Françoise Boitel, Valérie nous a récemment rejoints. Aux commandes de son ordinateur, elle manie dans la bonne humeur les chiffres, les colonnes et les logiciels. Infatigable et longtemps comptable globetrotter au rythme, de tous les cinq ans, elle a décidé aujourd’hui de poser ses valises à Paris après des années à Pékin. Entretien…

1 – Valérie Pahin, vous avez pris vos fonctions en septembre 2017 au 31, rue du Faubourg Poissonnière. Cette aventure dans l’univers associatif est-elle récente ou bien la continuité d’une expérience passée ?

Je dirais, la continuité d’une expérience passée. Cela correspond en fait à ma personnalité qui a toujours aimé travailler dans le domaine associatif.

J’ai d’abord été responsable comptable, pendant cinq ans, dans une structure de groupement d’employeurs pour la gestion d’un dispositif de 300 emplois jeunes - un montage du Conseil Général.

À la suite de la mutation de mon conjoint à Lyon en 2001, j’ai travaillé dans une association de lutte contre le Sida pendant 5 ans encore, en tant que responsable du service comptabilité.

Puis, en 2006, j’ai suivi mon compagnon à Pékin où j’ai travaillé au lycée français en tant que responsable comptabilité client pendant, vous l’aurez deviné… 5 ans.

Enfin, de retour en France, j’ai pris un poste chez Oppelia (addictions et violences conjugales) en tant que responsable du service Île-de-France, pendant… Eh oui ! 5 ans encore. Cette structure ressemble d’une certaine façon à celle de Cerep-Phymentin, à savoir un siège et plusieurs établissements à gérer dans le même secteur.

Et me voici maintenant travaillant pour notre association : une aventure que j’espère voir durer très longtemps, bien plus que… 5 ans !

2 - Vos précédents postes facilitent-ils aujourd’hui votre nouveau travail ?

Définitivement, car c’est la même façon de gérer la comptabilité, les budgets, le bilan. Je suis en terrain connu. L’adaptation s’est donc faite très vite et mon expérience passée m’a permis d’être rapidement efficace.  

3 – Fraîchement recrutée, vous avez été directement propulsée dans les budgets prévisionnels. Vos impressions à chaud ?

J’ai ainsi pu rapidement rencontrer des salariés, connaître les dirigeants de chaque structure, comprendre leurs attendus et donc mieux entrer en relation avec eux. J’ai maintenant aussi une vision globale, qui me permet de m’adapter plus rapidement et d’anticiper les années à venir et les choix stratégiques de l’association.

4 – Comment concevez-vous votre métier : plutôt chiffres, plutôt lettres ou assurément des chiffres et des lettres ? En d’autres termes, quelle place accordez-vous à la dimension relationnelle au regard des chiffres que vous manipulez toute la journée?

J’aime définitivement travailler sur les chiffres mais ils me permettent aussi de communiquer avec les personnes. J’accorde une place très importante à la dimension relationnelle au regard des chiffres. J’adore mettre mes compétences à la disposition des gens et produire les documents attendus. J’aime participer aux réunions et à la stratégie. Bref, j’aime fonctionner en équipe parce qu’à plusieurs, on peut approfondir les sujets et prendre de meilleures décisions.

5 - Une fonction, c’est avant tout une personne qui l’incarne. Qui est donc Valérie Pahin en quelques mots ?

Je suis une personne aimant communiquer, échanger dans une ambiance conviviale à l’écoute des autres afin de satisfaire leur demande. Je sais m’adapter aux différentes personnalités parce que je suis souple, curieuse. J’aime travailler, mais il faut aussi qu’il y ait de la confiance et qu’il y ait une dimension relationnelle qui me nourrisse.

6 - Votre plus grande qualité et votre plus grand défaut ?

La tolérance et la franchise

7 - Votre plus belle rencontre ou moment professionnel ?

Mon travail en Chine au Lycée français de Pékin. C’était un univers « exotique », proche des enfants et des professeurs, où j’étais en contact avec des Chinois mais aussi avec différents interlocuteurs des ambassades. J’avais en plus la chance d’avoir une direction très agréable.

8 - Votre phrase clé ?

« One life, one chance ! »