Campagne Taxe d'apprentissage 2019

ime_cerep_phymentin_taxe_apprentissage.png

L’IME, par sa prise en charge de l’individu dans le groupe, aide à retrouver une place unique et la possibilité de se rêver un projet d’avenir.

 

L'entrée dans un IME signifie un handicap reconnu par la société (indication par un dossier déposé à la MDPH). La prise en charge médicale, éducative et pédagogique permet au jeune de faire valoir ses capacités au-delà de son handicap.

La nécessité d’une unité de soin (psychiatre, psychologues, infirmière, psychomotricienne) a été conçue pour travailler les défenses psychiques liées aux échecs successifs en milieu ordinaire et/ou des troubles psychiques à l’origine du handicap. Elles se manifestent par des difficultés à être en groupe et en relation, une perte de confiance en soi.

L’arrêt de la scolarité est acté lors de l’admission à temps plein et nous travaillons à la restauration des compétences possibles grâce aux ateliers et à une scolarité au service des apprentissages concrets dans le cadre de l'unité d'enseignement. Ainsi, un professeur des écoles, à temps plein dans l’établissement, organise des petits groupes autour de l’apprentissage de la lecture et de l’écriture, de la logico-mathématique, et une préparation sur deux ans du C.F.G. (Certificat de Formation Générale). Il peut y avoir des temps d’enseignement individuel si nécessaire et des activités plus concrètes menées en partenariat avec des éducateurs ou des partenaires extérieurs.

L’unité éducative est le cœur de l’institution.

Elle est dirigée par la chef de service et composée de 7 éducateurs. Des ateliers sont créés et animés par des éducateurs, infirmiers, psychomotricienne tant à l’intérieur qu’à l’extérieur de l’établissement.

Pour créer des projets individuels au fil du temps, nous avons pensé les ateliers rattachés à cinq grands pôles de compétences : construction, restauration, bien-être et environnement, culture et informatique. Dans chaque pôle, il y a une intrication du technique et de la médiation. La médiation est l’activité commune choisie en appui avec un professionnel encadrant pour une réalisation dans le plaisir partagé. Ce sont ces moments répétés de partage créatif au cours de l’année qui vont permettre de retrouver des envies de produire avec relance possible de certaines compétences.

Les nombreux ateliers extérieurs aident beaucoup les jeunes à reprendre contact avec les institutions qui les ont rejetés. Le thème peut être directement celui de l'autonomie (atelier autonomie, À chacun sa compétence) ou des médiations dans le pôle culture (atelier Art en vadrouille : visites d’exposition avec travail de création autour de l’artiste) et le pôle environnement (randonnée, jardinage toute la journée).

Nous prenons soin de notre parcelle avec l’acquisition de techniques de base de jardinage. Production de légumes, fruits, herbes et fleurs avec utilisation de ces produits en ateliers cuisine. Un éducateur technique et un jeune sont venus réparer la tonnelle au jardin et nous avons le projet de restaurer le cabanon.

Le pôle environnement est associé au bien-être et, en parallèle d’activités nature, nous avons un atelier soin de soi où nous confectionnons des produits cosmétiques (crèmes de soin, savons pour le samedi d’ouverture aux parents).

Dans le pôle construction, nous avons à cœur de prendre soin de notre établissement. Ainsi, toute la signalétique a été refaite au moyen d’affiche en faux bois. Certaines pièces sont aménagées grâce à l’atelier Art récup avec la confection de meubles en carton. L’atelier maintenance hebdomadaire propose des réparations au sein de l’IME ou à l’extérieur (convention avec la crèche de proximité).

Le pôle construction c’est aussi tout le travail autour du corps que ce soit dans les activités sportives, l’équitation, la piscine, mais aussi dans les productions manuelles (signes et graphismes, art plastique, bandes dessinées, couture).

Le pôle informatique comprend notamment l'atelier Gazette qui met en avant des activités de journalisme avec écriture d'un journal sur les événements de l'IME et certains sujets de préoccupation (tri sélectif, règles de vie). Il y a également des moments de prise en charge autour de la création d'un C.V et d'une lettre de motivation en vue d'effectuer des stages.

Ainsi, nous employons, grâce à la taxe d’apprentissage, un cuisinier qui anime avec un éducateur quatre ateliers cuisine.

L’apprentissage technique et la réalisation d’un repas sous la direction du chef permet de travailler en brigade. Nous avons pu accompagner cette année deux jeunes de l’IME vers la passerelle handicap de de l'école hôtelière Médéric grâce à une convention. Ils viennent une journée par semaine à l’IME pour un soutien au niveau des apprentissages et un suivi éducatif dans le cadre de l'inclusion.

Notre IME s’inscrit depuis longtemps dans la restauration avec l’aménagement d’une cuisine professionnelle et des ateliers « cuisine du quotidien » animés par les éducateurs et qui permettent aux jeunes d’acquérir de l’autonomie en composant le menu, les courses et la réalisation d’un repas équilibré pris en commun dans la salle.

Nous avons donc pu participer à la réalisation de buffets tant en interne (samedis ouverts aux parents, anniversaires, départ de jeunes) que lors de manifestations dans le cadre d’un partenariat (inauguration du Forum des dynamiques culturelles du territoire du 104, buffet soirée crèche de proximité). Dans le cadre du projet 104 en 2019, le buffet a également été élaboré avec une artiste Héloïse Guyard pour la mise en scène graphique autour d’un thème noir et blanc alliant la nourriture et la décoration. Les jeunes ont été accompagnés pour créer des motifs répétitifs disposés sur les buffets et qui décorent aujourd'hui certains murs de l'IME.

Ce projet a donc été soutenu par l’ensemble de notre institution. Le partenariat avec le 104 est assuré depuis plusieurs années par l’enseignant M. Pierrisnard. Il travaille avec les jeunes pour mener ce projet à bien durant plusieurs mois et a soutenu la création artistique avec l’aide de deux éducatrices. Les ateliers restauration ont réfléchi à des denrées en rapport avec le thème (confection de bouchées en noir et blanc), livraison et service effectués tout au long de l’évènement. Nous avons également fait un après-midi à l'IME pour raconter cet événement aux jeunes qui n'ont pas pu être présents et partager les créations et les photos prises ce jour-là.

Nous participons au projet de végétalisation des tours d’arbres de la Mairie de Paris. L’enseignant anime deux ateliers dans la semaine en collaboration avec l’accueil des grands de la crèche de proximité afin de favoriser les échanges mais aussi pour que les jeunes de l’IME puissent consolider leurs acquisitions en position de tutorat pour les transmettre à des plus petits. À cette occasion, une jeune fille a pu concrétiser son rêve de travailler dans la petite enfance. À la suite de plusieurs stages dans cette crèche, elle vient d'intégrer un lycée professionnel en convention avec l'IME avec un projet de C.A.P. petite enfance.

Certains ateliers sont soutenus par la participation de professionnels extérieurs à l’établissement.

Pour le théâtre, l'atelier hebdomadaire est animé par deux éducateurs dont un formé à cette pratique. Une actrice vient supporter et diriger le travail lors de cinq séances annuelles.

Pour le sport, une éducatrice sportive intervient chaque semaine dans un gymnase extérieur à l’établissement afin de permettre un accès plus individualisé à la pratique collective.

Dans le cadre d’un atelier musique, un partenariat s’élabore avec un groupe de musiciens afin de permettre des rencontres régulières autour des rythmes et des sons.

Ces interventions plus techniques permettent de relancer la créativité de nos ateliers et de pouvoir déceler chez certains jeunes des intérêts dans un domaine.

Un projet est en construction avec notre bailleur RIVP pour entretenir une partie des espaces collectifs extérieurs avec pour objectifs de les aménager et de les embellir et de les entretenir. Ce projet permettrait de favoriser un travail collectif et transversal avec la participation d’adolescents de différents ateliers. La construction de grandes jardinières serait réalisée dans l’atelier sur les techniques du bois et l’entretien avec l’enseignant et des éducateurs du pôle environnement et bien être. Ces jardinières serviraient à faire pousser des fleurs pour embellir et des herbes consommables  (ciboulette, persil, coriandre…). Ces productions seraient proposées en partage aux habitants de la résidence certains samedis d’ouverture et permettraient ainsi de créer du lien social avec le voisinage.

La taxe professionnelle pourrait nous servir à poursuivre la collaboration avec des techniciens dans d’autres domaines que la restauration afin de soutenir la créativité de notre équipe et d’éveiller des vocations chez les jeunes.

Notre objectif serait de pouvoir accompagner certains jeunes vers des projets individualisés avec des passerelles handicap vers de nombreux établissements de formation (C.A.P.,C.F.A...).  Nos propositions aujourd’hui sont axées sur les stages en ESAT avec possibilité d’emploi dans des secteurs déterminés. La sortie en milieu ordinaire paraît difficile à l’issue de la prise en charge en IME. Mais la possibilité de trouver des postes aménagés dans le cadre du pourcentage handicap permettrait à certains de montrer leurs domaines d'excellence malgré les autres secteurs atteints par le handicap. Cependant, leur niveau scolaire n'excède pas la fin du collège.

Pour d’autres jeunes, les compétences émergentes permettent un mieux-être mais ne leur permettent pas de pouvoir tenir une position professionnelle. Nous les accompagnons alors vers des centres adaptés afin qu’ils continuent d’acquérir une autonomie et un tissage subjectif de leur vie d’adulte.

Armelle CADORET, médecin directeur de l’IME, 2019

 

Téléchargez notre nouvelle plaquette et découvrez en images le travail et les activités réalisés dans notre IME !